Next-up Sommaire - Informations sur les irradiations des ondes électromagnétiques


     

 
-01- Dernières News
Latest News
-02- Décret n°2002-775
du 3 Mai 2002
-03- Dossiers / Actualité
Files / News
-04- Projet de Loi / Charte
Law Project / Charter
-05- Auto-diagnostic/Probl.
Self Diagnosis/Problematic
-06- Téléphone Mobile
Mobile Telephone
-07- Antennes Relais TM
MT Relay Antennas
-08- Mesures / Pulsations
Notions de Bases TM
-09- Lanceur Alerte / stats
The Whistle Blower
-10- Témoignages
Testimonies
-11- Enquête Riverains
Enquiry neighbouthood
-12- ElectroSensibilité EHS
ElectroSensibility EHS
-13- Météorologie / CEM
Meteorology / EMF
-14- Protections CEM
Protection EMF
-15- Informations / Livres
Informations / Books
-16- Database Vidéothèque
Video Database
-17- Fonds Photos
Set of Photographs
-18- Justice - Procès
The Law - Trial
-19- OMS, AFSSET, INVS
AFOM, ART, AMF, ANFR
-20- Ils ont dit ...
They said ...
-21- Statuts / Règlements
Statutes / Conditions
-22- Liens
Links
-23- Moteur Recherche
Glossary/Glossaire
-24- Courriers / Mails
-25- Le FORUM
-26- Ecoutez les News
Tech. ReadSpeaker
-27- Doc. Professionnelle
Professional Doc.
-28- INTERNATIONAL

- Last Update: 11-11-2006 -

 

 PHC2i: Consulting, Ingénierie, Informatique ...


 

Rechercher sur le site de Next-up :

Next-up - Informations sur les irradiations des ondes électromagnétiques



                 

- 2006 -




   
 
 

- Extraits -
Interviews du
Dr George CARLO
sur l'affaire du
WTR

 
- Extraits -
Actions en Justice aux USA
et commentaires sur les
perspectives
sanitaires par le
Dr G. CARLO
 
- Extraits -
Interviews du
Dr George CARLO
et du
Pr Franz ADLKOFER





samedi 10 juin 2006 - n°52
pratiques de santé
le journal de la médecine naturelle
(le site)
Dr Jean-Pierre Willem

Une expérience menée
sur 1,5 milliard d'humains


Si France 2 a diffusé il y a quelques jours un reportage assassin sur les dangers des portables, c’est bien parce que les opérateurs et fabricants de terminaux ont donné leur accord. Car c’est ainsi qu’ils entendent organise le contre-feu.

Le débat sur le danger des téléphones portables a commencé au début des années quatre-vingt-dix. Bien sûr, on a d’abord pensé qu’il s’agissait encore d’une de ces rumeurs que ceux qui refusent le progrès s’ingénient à lancer pour empêcher les industriels de travailler tranquillement.
Mais peu à peu a rumeur a pris corps et a été étayée par des études scientifiques, de plus en plus nombreuses. Aujourd’hui, on en est presque aux certitudes.

Après avoir traversé la peau les muscles du visage et les os du crâne, les on des électromagnétiques qu’émettent les téléphones atteignent, à 2cm de profondeur, la région la plus superficielle – mais aussi la plus sensible – du cerveau : le cortex ou écorce cérébrale. L’énergie électromagnétique est convertie en chaleur provoquant une élévation de la température du tissu cérébral.
Au niveau du cortex, cette augmentation est d’environ 1°C et si l’on téléphone régulièrement et pendant de longues périodes, il n’est pas impossible que l’effet thermique finisse par léser l’ADN cellulaire et provoquer des tumeurs cancéreuses. On sait aussi que des ondes électromagnétiques d’une puissance cent fois supérieure à celle des portables (mais de même fréquence) cassent les chromosomes de la cellule en morceaux et les recombinent : la cellule devient cancéreuse. Les ondes électromagnétiques des portables pourraient avoir, à terme, le même effet.

S’il y a un lien entre portable et cancer, il doit se retrouver dans les statistiques.
C’est le cas. En France, le nombre de décès par tumeur maligne du cerveau, pour les deux sexes, a augmenté de 31 % en dix ans. Aux Etats-Unis, on dénombre une vingtaine d’études épidémiologiques qui ont prouvé la multiplication des tumeurs. Il devient donc de plus en plus difficile de balayer d’un revers de la main les preuves qui s’accumulent.
Du coup, opérateurs et fabricants de terminaux ont compris qu’ils avaient peut-être intérêt à ouvrir le débat sur ce sujet qui, s’ils ne le font pas, pourrait, dans quelques années, leur coûter très cher.

C’est ainsi qu’il faut expliquer comment France 2 a osé diffuser il y a quelques jours un reportage assassin sur la nocivité des portables. Sans leur accord tacite, cela n’aurait jamais été possible.
Le reportage annonçait d’ailleurs incidemment qu’un « antidote » existait, qu’il était breveté et on peut parier qu’il sera prochainement intégré aux téléphones, en série. Ainsi, on ne pourra pas dire que les industriels n’ont pas pris toutes les précautions dès l’instant où les preuves scientifiques étaient établies. Il faudra même sans doute les remercier e leur prudence.

Il n’en demeure pas moins que l’on compte aujourd’hui 1,5 milliard d’abonnés au téléphone mobile dans le monde sans qu’aucune étude préalable de nuisance n’ait été faite.
Conclusion : on a mené, sans aucun contrôle, une « expérience » médicale planétaire dont on ignore encore les conséquences sur la santé.

Interview Professeur George Carlo,
Coordinateur général de l'étude réalisée par WTR (Wireless Technology Research)
Extrait Envoyé Spécial



- Comprendre l'affaire -

Lettre du Dr George Carlo au président du CTIA

Letter of Dr George Carlo to the president of CTIA

 



 
L'utilisation du téléphone cellulaire
peut-elle causer le cancer ?

 

Can cellphone use lead to cancer?



 
Polémique a l'IARC (Lyon - France)

 
Controversy at IARC


"...c'est l'expression claire d'une certitude scientifique..."


Téléphones portables : Oui, ils sont dangereux !
de Dr George Carlo, Martin Schram
Editions Carnot Format : Broché - 185 pages ASIN : 2912362598

D'un côté, l'industrie du téléphone portable, qui prétend que tout va bien, qu'il n'y a aucun risque...
De l'autre, les utilisateurs, adultes et enfants, dont le cerveau est à proximité immédiate de rayonnements de type micro-ondes...
Au milieu, les autorités, dont le silence est assourdissant...
Lorsque 36 millions de Français sont équipés, peut-on encore se contenter de rumeurs ou des seules déclarations de l'industrie ? Le profit au risque de la santé publique ? Cela rappelle quelques scandales antérieurs...

Ce livre n'est donc ni une hypothèse ni un débat polémique,
c'est l'expression claire d'une certitude scientifique.


A chacun maintenant d'agir en conséquence. On ne pourra plus dire après cette lecture, que l'on ne savait pas... L'auteur vu par l'éditeur
Dr George Carlo est épidémiologiste, expert en santé publique et juriste. Il a dirigé pendant six ans le WTR (Wireless Technology Research) un programme de recherche créé par les industriels du téléphone cellulaires et financé totalement à hauteur de 28 millions de dollars par eux-mêmes.
C'est la plus vaste étude jamais lancé aux États-Unis en matière de téléphonie mobile.
Les industriels voulaient qu'il confirme qu'il n'existait aucun danger. Il a refusé et a démissionné.
Martin Schram est journaliste, commentateur de télévision et l'auteur de plusieurs livres.